Notre déménagement à l'étranger, des nouvelles de notre expatriation.

DES NOUVELLES DE NOTRE DÉMÉNAGEMENT À L’ÉTRANGER

0 Partages
0
0
0
0
0

Aujourd’hui, je viens vous donner quelques nouvelles de mon déménagement imminent. Cela fait plusieurs mois que je parle de notre départ de Malte pour de nouvelles aventures. Vous êtes plusieurs à prendre régulièrement des nouvelles, pour savoir où et quand nous déménageons. Alors je me suis dit qu’il était temps de vous répondre.

Je n’ai pas publié d’article spécialement consacré à cette nouvelle expatriation, mais j’ai parlé de notre départ pour la première fois dans le bilan de notre cinquième année à Gozo. Sur mon compte Instagram, j’évoque souvent cette nouvelle expatriation, et aux dernières nouvelles je vous disais que nous espérions quitter Gozo fin Juillet.

Finalement, nous allons rester quelques semaines supplémentaires sur notre petite île. Depuis le mois de Juin, nous avons rencontré plusieurs contre-temps, et avons dû repousser notre recherche de logement dans notre future destination.
En plus, j’ai de la famille qui arrive ce week-end, pour deux semaines. L’idée de base était de passer une dernière semaine de vacances à Gozo avec eux, puis de profiter de leur aide pour déménager dans notre nouveau pays – et saisir l’opportunité de leur faire découvrir notre nouveau chez-nous. Avec un enfant d’à peine trois ans, deux chats et plusieurs valises, prendre l’avion avec quelques bras en plus n’aurait pas été du luxe.
Finalement, on a jugé que tout cela s’annonçait un peu trop compliqué. Nous n’avons pas envie d’agir dans la précipitation. Un déménagement à l’étranger, c’est assez stressant comme ça, pas la peine d’en rajouter. Nous préfèrons profiter de nos derniers jours à Gozo en famille. Nous avons donc décidé de rester quelques semaines de plus sur notre petit rocher, tranquillement, puis de s’occuper du déménagement en Août, une fois ma famille rentrée en France.

Le seul souci… c’est que le bail de notre appartement actuel se termine à la fin de ce mois, et que de nouveaux locataires sont censés prendre possession des lieux dès le 1er Août. Comme nous pensions partir fin Juillet, nous avions informé notre propriétaire que nous libérions l’appartement.
Lorsque nous avons changé nos plans par la suite, nous lui avons demandé si nous pouvions rester un mois de plus. Mais il avait déjà donné sa parole aux futurs locataires et ne pouvait pas revenir sur sa décision. Heureusement, c’est un homme charmant qui nous a tout de suite trouvé un autre appartement, proche de l’actuel. Nous allons donc déménager dans les jours qui viennent… mais toujours Gozo ! Je ne pensais pas redéménager sur cette île une quatrième fois, mais ça devrait être la dernière.

Notre fille est déjà inscrite à l’école dans notre futur pays et devrait faire sa rentrée en Septembre. Notre départ de Malte se fera donc au plus tard fin Août – si on ne rencontre aucune mésaventure entre temps, croisez les doigts pour nous.

Quant à notre destination, je garde cela pour moi encore quelques temps. Mais promis, dès que nous aurons trouvé notre futur logement et pris nos billets d’avion, je posterai un article pour vous dire où nous partons et pourquoi nous avons fait ce choix. Honnêtement, j’ai hâte de vous en parler et de partager avec vous ma découverte de ce nouveau pays ! On touche au but, nous y serons très bientôt. En attendant, je vais profiter de ces toutes dernières vacances à Gozo avec ma Maman et mes frères. Ce sera leur sixième visite à Malte car ils viennent nous voir tous les étés. Ça va nous faire tout drôle de nous dire que c’est la dernière fois !

Édit du 10 Novembre 2019 :
Comme vous l’avez peut-être remarqué sur mon compte Instagram, je suis toujours à Gozo pour l’instant. Notre déménagement à l’étranger a été retardé par une série d’imprévus qui se sont enchaînés. Rien de grave, c’est surtout lié à notre activité professionnelle, avec de gros projets à finaliser plus tôt que prévu. On a mis notre nouvelle expatriation entre parenthèses pour nous focaliser là-dessus, car le travail est évidemment prioritaire. Je n’ai pas vraiment donné de nouvelles à ce sujet car je n’avais rien de nouveau à vous raconter, mais dès que nous serons sur le départ vous serez les premiers à le savoir !

Merci de m’avoir lue ! Je reviens très bientôt vous raconter la suite du déménagement, mais le plus simple reste de me suivre sur Instagram (@charlotte.hardy) pour avoir des nouvelles régulièrement.

0 Partages
9 commentaires
  1. Le suspens me tient, je pensais que tu dévoilerai ta nouvelle destination… j’ai deux petites idées…tu nous le dis quand? 🙂

    1. Ahah désolée, ce n’est pas mon intention, je préfère juste que les choses soient “officielles” avant. C’est un peu idiot, je sais… Je déteste le “teasing” et ce n’est pas ce que je cherche à faire. Je n’ai pas envie de faire croire qu’on reste sur Gozo alors qu’on s’en va, mais je n’ai pas non plus envie de dire où pour l’instant. Je ne sais pas si c’est très clair, vraiment désolée…
      Je parlerai de notre destination dès qu’on sera sur place pour trouver un logement, je pense. Donc très bientôt 😉
      Tiens pour rigoler, tu peux me dire quelles sont tes deux idées ? Ça m’intéresse de savoir si tu as deviné 🙂

  2. Je vous suis depuis mon séjour à Malte de cet été et vos infos m’ont été précieuses !
    Ou en êtes vous dans votre nouvelle vie ?
    Ou avez vous posé vos valises ?
    Mag ( une voyageuse dans l’âme ! )

    1. Bonjour Mag,
      merci beaucoup, c’est très gentil à vous ! Pour l’instant nous sommes toujours à Gozo, nous préparons doucement notre déménagement (nous avons été retardés par un enchaînement de plusieurs facteurs, mais rien de grave) et nous pensons déménager dans les semaines à venir. Dès que j’ai du concret, je viendrai en parler ici bien sûr ! 😉
      À très bientôt.

  3. Comme je vous comprends! 🙂
    Je vis depuis fin 2017 à Xaghra. Je trouve cette expatriation particulièrement difficile, alors que j’ai 24 ans d’expatriation derrière moi. Malte est un pays étrange. Il fait partie de l’UE, mais n’a rien d’européen. C’est un pays arriéré, sans règle de droit, où le maître mot est “go back to your country” (les politiciens nous l’ont encore rappelé très clairement pendant cette pandémie, au cas où nous aurions oublié le dernier commentaire du jour au supermarché ou sur le groupe d’ “entraide” Gozone de Facebook). C’est un lieu également peu confortable (comprendre: vous allez tomber malade): les habitations sont humides, sans véritable chauffage (compter 12°C dans votre salon l’hiver), extrêmement bruyantes. Je n’entre même pas dans les détails des arnaques à la location. Six mois par an, vous êtes réveillés par des coups de feu à partir de 4h30 du matin (oui, c’est la chasse aux oiseaux). C’est aussi très pollué, le paysage urbain est particulièrement laid, il y a peu d’arbres et beaucoup d’ordures, et le choix dans les magasins est très réduit. On finit par tout le temps manger la même chose. Ouvrir un compte en banque relève de la gageure; pour une carte de résident, soyez sûr d’avoir un seuil de tolérance à la frustration très élevé.
    Je me réjouissais de quitter ce trou en juillet, mais la pandémie est en train de chambouler mes plans.
    Je vous lis de temps en temps. J’espère que vous avez trouvé un bel endroit où vous y serez bien. Toute personne qui a vécu à Malte le mérite.

    1. Bonjour Laure,
      Visiblement, vous avez eu une très mauvaise expérience ici, c’est dommage !
      La mienne a été bien plus positive : j’ai beaucoup aimé ces 6 ans passés à Gozo et je ne regrette pas une seconde d’y avoir vécu. C’est sûr, tout n’est pas tout rose à Malte, il y a beaucoup de choses qui ne me manqueront pas… Je les évoquais en particulier dans mon article “Déménager à Malte : les pour et les contre”. Mais c’est le cas partout : où qu’on aille, il y aura toujours des inconvénients divers.
      Cependant, je trouve qu’il y aussi beaucoup d’avantages à vire ici, il ne faut pas les oublier. Si j’avais des projets d’avenir différents et si je n’avais pas d’enfant, je pense que je resterais encore un moment à Gozo.
      Je suis d’accord avec certains points que vous évoquez, pas d’accord avec d’autres (du moins, je n’ai pas vécu certains des désagréments que vous évoquez). Je trouve que la vie à Gozo est quand même très douce et je me sens privilégiée par rapport à beaucoup de gens.
      J’espère que vous trouverez un endroit qui vous correspond mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer