Loading

ET SI ON S’INTÉRESSAIT À LA MÉDITATION ?

Les clés pour débuter la méditation.

La méditation est une pratique qui m’intéresse – et m’intrigue ! – vraiment ces temps-ci. Étant novice en la matière, j’ai fait beaucoup de recherches afin d’en apprendre plus sur les différentes façons de méditer et les bénéfices que l’on peut tirer de ces différentes méthodes. J’ai regroupé dans cet article les infos que j’ai pu récolter sur le sujet. J’espère pouvoir vous apprendre des choses, et échanger d’autres informations avec vous dans les commentaires de cet article !

Les informations contenues dans cet article sont le fruit de mes recherches sur le sujet, dans le but de commencer à pratiquer la méditation. Si certains points s’avèrent incorrects ou imprécis, n’hésitez pas à me le signaler dans les commentaires.

La méditation, pour quoi faire ?

La méditation est principalement réputée pour aider à soigner LE grand mal du siècle : le stress. Méditer permet de rassembler son énergie et de « nettoyer » son esprit des mauvaises ondes et des mauvaises pensées qui l’encombrent. En d’autres termes, grâce à la méditation, vous faites place nette dans votre tête et vous vous recentrez sur ce qui importe vraiment. Dites au revoir au petit stress quotidien qui vous ronge ! Au cours de mes recherches, je suis tombée sur cette citation que j’ai beaucoup aimée car je l’ai trouvée très parlante :

Méditer, c’est laisser le vent dégager le ciel et révéler l’azur.Marc de Smedt

Une pratique régulière de la méditation peut apporter de nombreux bienfaits à votre esprit et à votre corps. J’en parlerai d’avantage dans le reste de cet article.

Cette pratique aborde également un aspect spirituel, une façon de se reconnecter avec soi-même et avec le monde qui nous entoure. Mais il n’est pas nécessaire d’être croyant ou de pratiquer une religion pour pratiquer la méditation.

Comment pratiquer la méditation ?

Plusieurs clés pour une bonne séance de méditation.

➜ Choisissez votre moment : il est conseillé de méditer au réveil pour commencer sa journée du bon pied, ou d’attendre le coucher pour se débarrasser des tensions accumulées, et ainsi passer une bonne nuit. Certains peuvent aussi choisir de méditer en milieu de journée pour recharger leurs batteries. Quoi qu’il en soit, choisissez un moment que vous serez certain de pouvoir exploiter tous les jours, car la régularité compte dans la pratique de la méditation. Fixez-vous une durée déterminée : 10 ou 20 minutes pour commencer.
Créez-vous un coin propice à la méditation : l’endroit où vous allez méditer est aussi important que le moment et la durée. Trouvez-vous un endroit calme et apaisant, dans lequel vous vous sentez bien. Vous pouvez diffuser une musique relaxante, allumer une bougie…
Choisissez une position confortable : la position du lotus est la plus répandue et est « obligatoire » dans certaines techniques de méditation. Dans les autres cas, vous pouvez généralement opter pour la position assise qui vous convient le mieux, à condition que vous soyez parfaitement à l’aise et que votre dos soit droit. Dans tous les cas, la méditation se pratique pieds nus.
Attention à votre respiration : la respiration est très importante. Vous devez inspirer en gonflant le ventre et expirer en le creusant, par le nez, le tout lentement et calmement. Dans certaines méthodes de méditation, il est important de se focaliser sur ce travail de respiration et d’y concentrer tout son esprit.
Laissez vos pensées vagabonder : ne cherchez pas à faire le vide absolu dans votre esprit, mais laissez vos pensées défiler devant vous comme des images, sans vraiment vous attarder sur elles. Imaginez votre cerveau comme une pièce dans laquelle vos pensées, vos émotions, vos sentiments entrent et sortent, vont et viennent. N’essayez pas de les retenir ou de les chasser. Si vous n’y parvenez pas, concentrez-vous seulement sur votre respiration et réessayez plus tard.
Si cela vous aide à vous concentrer, trouvez-vous un mantra : nous avons tous en tête l’image un peu caricaturale du moine bouddhiste, dans la position du lotus, en train de réciter des « aum… aum… » à voix haute. C’est un peu l’idée ! À vous de trouver un mantra qui vous parle. Il peut s’agir d’un son semblable au « aum », d’un mot, d’une phrase, peu importe, du moment que ce mantra vous apaise et signifie quelque chose pour vous. Une fois que vous l’aurez trouvé, il ne vous restera plus qu’à répéter ce mantra mentalement ou à voix haute, durant toute la durée de votre séance. Cela vous aidera à atteindre une relaxation mentale profonde et à développer votre conscience. Le mantra est particulièrement utilisé dans une technique de méditation appelée transcendantale, dont je vous parlerai juste après.

La méditation dans la position du lotus.

Si vous souhaitez aller plus loin dans votre pratique de la méditation, il existe différentes techniques, qui seront chacune plus ou moins adaptées selon l’individu. En quelques mots, je vais vous parler des quatre principales.

LA MÉDITATION ZEN

Elle conviendra aux personnes qui cherchent à faire le vide ou à recentrer leur énergie positive pour mieux atteindre les buts qu’ils se sont fixés. La méditation zen peut aussi aider les introvertis à sortir de leur coquille, les impatients à se détendre et les impulsifs à dompter leurs intuitions et leurs instincts. D’une manière générale, cette technique va vous permettre de vous découvrir et vous aider à mieux vous connaître.

La pratiquer : la méditation zen se pratique toujours assis, dans la position du lotus, avec le dos bien droit. Vous devez respirer lentement, doucement, et vous concentrer uniquement sur votre respiration, sans penser à autre chose. Laissez votre esprit vagabonder, laisser les images défiler sans vous attarder sur elles.

LA MÉDITATION VIPASSANA

Si votre but est de réussir à mieux vous organiser, à gagner en concentration et en efficacité, cette technique est sûrement la bonne. Elle vous aidera à vous « structurer mentalement », à mettre de l’ordre dans vos idées qui fourmillent. Généralement, les cérébraux, en particulier les personnes qui aiment beaucoup écrire, trouveront leur bonheur avec cette forme de médiation.

La pratiquer : cette technique se pratique assis, dans la position que vous préférez, du moment qu’elle soit confortable et que votre dos soit droit. Vous devez rester immobile. Tout se joue au niveau de votre ventre : vous devez vous concentrer sur ses mouvements en fonction de votre respiration. Vous inspirez, votre ventre se gonfle, vous expirez, il se creuse. N’hésitez pas à poser vos mains dessus pour mieux ressentir le mouvement. Cet exercice va vous aider à renforcer vos capacités de concentration et d’attention.
Contrairement à la méditation zen, on ne vous demande pas de laisser votre esprit vagabonder. Si une pensée, une image, un sentiment, une sensation physique se manifeste à vous, vous pouvez choisir de délaisser votre respiration et de vous concentrer sur cette manifestation. Une fois la manifestation passée, vous pourrez vous recentrer à nouveau sur les mouvements de votre respiration.

LA MÉDITATION EN PLEINE CONSCIENCE

Si vous vous intéressez plutôt à l’aspect spirituel de la méditation, cette pratique est peut-être faite pour vous. La méditation en pleine conscience conviendra à ceux qui cherchent à renouer avec qui ils sont réellement, à ceux qui souhaitent trouver et poursuivre leur chemin spirituel. Cette technique peut aussi vous aider à gagner en concentration et en lucidité, et à analyser les situations auxquelles vous devez faire face au quotidien.

La pratiquer : c’est certainement la technique la plus libre des quatre. Elle consiste à focaliser son attention sur le moment présent et à analyser les sensations qui en découlent. Pour pratiquer la méditation en pleine conscience, vous devez vous concentrer sur un « objet » précis : un objet matériel (la flamme d’une bougie, par exemple), une image mentale (un arbre, la mer), votre respiration, votre corps, un geste que vous êtes en train de faire (marcher, vous brosser les dents)… Vous devez partir de cet « objet » et prendre conscience de votre rapport à lui, de ce qu’il vous apporte, des émotions et des sensations qu’il fait naître en vous. L’objectif est de réussir à acquérir une pleine conscience de chaque instant présent, de soi, des autres et de ce qui vous entoure.

LA MÉDITATION TRANSCENDANTALE

Vous êtes généralement à l’aise dans vos baskets, en accord avec votre corps que vous traitez avec respect, et vous appréciez les interactions sociales, mais vous détendre est quelque chose que vous ne parvenez pas à faire. Si vous souhaitez débuter la méditation afin d’éliminer le stress qui vous encombre et de parvenir à maîtriser votre esprit d’avantage, c’est sûrement cette technique que vous choisirez d’aborder.

La pratiquer : une séance de méditation transcendantale dure généralement 20 minutes, et il est préférable de la pratiquer au réveil ou avant d’aller se coucher. Asseyez vous confortablement et fermez les yeux. Contrairement aux autres techniques, vous n’avez pas besoin de vous concentrer sur quoi que ce soit. Respirez naturellement, sans réfléchir, et détendez-vous.
Dans la méditation transcendantale, vous devez utiliser un mantra. Je vous en parlais précédemment, il s’agit d’un son, d’un mot ou d’une phrase que vous réciterez mentalement ou à voix haute durant toute votre séance. À vous de trouver un mantra qui vous parle, qui ait une signification pour vous. Cela vous aidera à atteindre une relaxation mentale profonde et à développer votre conscience.
Cette technique est d’apparence très simple, mais son exécution parfaite s’avère en réalité extrêmement complexe. Ceux qui maîtrisent la méditation transcendantale peuvent accéder à un autre état de conscience, à des zones du cerveau qui ne sont d’ordinaire pas exploitées, jusqu’à la source même de leurs pensées.

Ce que les professionnels du sujet s’accordent à dire, c’est que la technique choisie importe peu au début : l’important, c’est de commencer à méditer, d’une manière ou d’une autre, sans trop se poser de question. Par la suite, vous pourrez tout à fait passer à une technique de méditation différente si vous constatez que la première ne vous convient pas vraiment.

Les bienfaits de la méditation sur le corps et l'esprit.

Les avantages de la méditation

Méditer peut apporter de nombreux bénéfices. À votre esprit, certes, mais aussi à votre corps ! Toutes les formes de méditation n’apportent pas les mêmes bienfaits, et ce n’est qu’avec une pratique assidue que vous pourrez constater des changements significatifs. Néanmoins, voici quelques avantages imputés à la méditation.

➜ Un esprit apaisé, libéré du stress, en particulier pendant la séance.
➜ Une plus grande confiance en soi.
➜ Un sommeil plus réparateur, une diminution des problèmes d’insomnie.
➜ Une intelligence, une créativité boostées.
➜ Une meilleure gestion de la douleur, en particulier lors de la pratique de la méditation transcendantale.
➜ Des rapports sociaux plus positifs.
➜ Une réduction des risques cardio-vasculaires.
➜ Une meilleur coordination entre le corps et l’esprit.

La méditation et vous

Maintenant, c’est à vous que je fais appel ! Si vous pratiquez la méditation, je serais très intéressée de savoir quelle méthode vous utilisez, ce que cela vous apporte au quotidien, et si cette pratique a eu un réel impact dans votre vie. Si vous avez des lectures à me conseiller sur le sujet (blogs, articles, livres…) je suis aussi preneuse !
Et pour les novices en la matière, comme moi, ça vous tenterait de méditer ? Ce qui est sûr, c’est que je vais me lancer de mon côté (la méditation transcendantale me tente bien), et je reviendrai vous donner mes impressions personnelles d’ici quelques temps.

il y a 14 commentaires

  1. Cc, je ne fais pas de méditation mais là je suis tentée. Merci beaucoup pour cet article qui a l’air de bien résumer ce qu’il faut savoir sur la méditation, ça m’évite de faire trop de recherches 🙂

    1. J’ai essayé de regrouper les informations principales que j’ai pu trouver, sans rentrer trop dans les détails car il m’aurait fallu écrire un article de 150 pages… Au moins là, on a la base sous les yeux, et si on veut se renseigner d’avantage sur un point (une des quatre méthodes, par exemple), c’est facile d’aller chercher des informations ailleurs.
      Je suis en tout cas contente de savoir que cet article t’a plu et t’a été utile ! 🙂

  2. je ne sais pas encore laquelle me conviendrait. je n’ai jamais essayé j’ai tellement du mal à me poser. mais bon, je n’ai aucun souci de sommeil ou quoi, donc ce n’est pas encore trop grave lol

  3. Ton article est très intéressant ! Je pratique de temps en temps la méditation, surtout le soir avant de me coucher quand j’ai eu une journée très stressante. Ce n’est pas très régulier mais cela me détend vraiment et m’aide à m’endormir 🙂 J’utilise l’application Headspace car j’ai du mal à me concentrer seule. Elle est assez bien faite quand on débute.

    1. Merci pour l’info ! J’avoue que j’hésite à essayer une application, car pour moi ça défie un peu le concept de la méditation… Mais c’est vrai que pour commencer ça peut peut-être s’avérer utile. Je jetterai un coup d’oeil ! 🙂

  4. Coucou,

    C’est un article très intéressant et bien fourni pour une base que tu nous as écrit là ! C’est très chouette à toi d’avoir fait ça et ça va sans doute m’aider un peu. J’ai démarré la méditation il y a quelques mois, à l’aide de l’application « Headspace » qui est gratuite pour les 10 premières séances et que je recommande vraiment pour démarrer (elle est en anglais par contre). Mais elle est facile d’utilisation, le design est très sympa et la méditation est bien imagée et visuellement parlante.

    Je me sert de ce que j’y ai appris pour le faire toute seule maintenant, mais après avoir passé quelques mois à faire des séances de 10 minutes quotidiennes avant d’aller au lit, j’avoue que j’aimerai pouvoir pousser un petit peu plus la chose. En lisant ton article, je me rends compte que l’application m’a appris à faire un petit peu de toutes les sortes de méditation en même temps (je ne sais pas si c’est une bonne chose ou pas…)

    A la base, je m’étais sentie intéressée par cette méthode parce que j’ai une affinité particulière pour ce genre de travail, tout comme le yoga, la relaxation, ce genre de chose et parce que je souhaitais réduire mon stress, diminuer mes insomnies et apprendre à gérer les situations de ma vie avec calme, sérénité et clarté.

    Eh bien, à titre personnel, je dois avouer que je dors comme un bébé maintenant (ou presque ^^ évidemment quand je me lève à 15h le dimanche parce que j’ai fait la fête jusqu’au bout de la nuit le samedi soir, j’ai forcément un peu de mal à m’endormir le dimanche soir ! Ah ah) Mais en tout cas, j’ai quand même noté ce changement au niveau de mon sommeil et je suis également moins réactive et agressive avec les gens, ou les situations qui me mettent de mauvaise humeur et les aléas de la vie me touchent également beaucoup moins, me laissant dans un état de calme et de paisibilité tout en restant concerné par les problèmes et situations à gérer. Je ne tombe plus en morceau dès qu’une embûche apparaît, laissant le stress monter en pression comme si c’était insurmontable, je me demande même parfois si ce n’est pas anormal que je sois aussi calme ^^ Ah ah. Et tout cela me permet de gérer toute ma vie d’une façon bien différente et plus agréable.

    Mais voilà, comme je le dis plus haut, j’ai un peu l’impression de stagner maintenant, niveau séance de méditation et je comptais justement me lancer dans la recherche de méthodes plus poussées, et ton article est donc un premier pas pour moi.

    Donc je te remercie d’avoir écrit un article si intéressant et si agréable et fluide à lire.
    J’espère que mon petit témoignage te sera utile ou au moins sympathique à lire et je te souhaite une excellente soirée 🙂
    Bisous et à bientôt.

    1. Tu n’es pas la première à mentionner Headspace et je crois que je vais finir par aller voir de quoi il retourne ! Mais je dois t’avouer que l’idée de méditer avec une appli me rebute un peu, car ça va à l’encontre de l’idée que je me fais de la méditation. Pour moi, c’est quelque chose que l’on doit faire seul avec soi-même, et surtout loin de tout appareil électronique. Néanmoins, je reconnais qu’il est un peu dur de savoir « quoi faire » au départ, de savoir si on médite « correctement » ou si on est à côté de la plaque. Je vais donc peut-être jeter un coup d’œil à cette appli pour me faire une idée plus précise…
      En tout cas, les évolutions au niveau de ton sommeil sont bluffantes ! Je n’ai pas ce problème car j’ai toujours très bien dormi (parfois un peu trop ahah), c’est surtout pour réussir à gérer mon stress qui s’avère parfois paralysant. Je vois que débuter la méditation a eu beaucoup d’effets positifs sur ce point chez toi. Tu dis en faire depuis quelques mois, es-tu très régulière dans ta pratique ou médites-tu seulement de temps en temps ?
      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de raconter ton expérience, qui va peut-être me pousser à essayer cette fameuse application après tout ! 😉

      1. Faux; pour les débutants, il est conseillé de justement se faire guider, histoire de ne pas partir dans tous les sens. Applis ou Guided meditations.
        Ensuite, quand on est à l’aise avec sa propre technique, on peut en effet alors se passer ses applis / méditations guidées.

        1. Bien sûr, mais la méditation n’est pas apparue en même temps que le smartphone : comment faisait-on avant ? Je pense que ceux qui souhaitent se passer d’une application peuvent s’initier à la méditation en étant guidés d’une autre manière. C’est certainement un très bon coup de pouce et une super façon de débuter, mais je ne pense pas que ce soit entièrement nécessaire. Chacun voit midi à sa porte…

    1. J’ai pourtant lu d’innombrables articles, essais, témoignages ou encore mentions de livres et d’ouvrages à propos de la méditation Vipassana (et non pas Vipssana comme vous l’avez écrit). Aurais-je rêvé ?
      En faisant une courte recherche sur « Samadhi », j’ai l’impression qu’il s’agit plus d’un état (un peu similaire à l’extase) que d’une technique de méditation.

Laissez-moi un petit mot au sujet de cet article !